Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Rénovation en Ille-et-Vilaine

Articles récents

Pose d'un regard à carreler

22 Mars 2017 , Rédigé par Florent Publié dans #jardin, #aménagements extérieurs

Avant de pouvoir refaire le perron, nous avons le regard de la fosse qui ce trouve 1 mètre devant la porte d'entrée. Pour avoir quelque chose d'esthétique et étant donné que les voitures ne seront jamais amenées à se garer à ce endroit (fosse en dessous oblige) nous avons choisi de poser le même carrelage que sur la terrasse, à savoir, un grès cérame en 60x60 de 2cm d'épaisseur.

Auparavant nous avions une simple plaque métallique posée sur le regard en plastique de la fosse, franchement pas très esthétique.

Donc on a pris la décision de reprendre tout cela, en commençant par la création d'un vrai regard que l'on carrèlera après.

Pour commencer,  on décaisse tout autour  et on enlève une hauteur à la rehausse en plastique. Avant, le "bouchon" en plastique venait à fleur du terrain, si l'on veut se laisser la place de bien mettre de niveau, il faut rabaisser. Et de toute façon on a plus de contrainte de niveau étant donné que c'est le regard que l'on va poser qui sera à fleur.

 

Pose d'un regard à carreler

J'ai en suite créé un coffrage avec des planches (un intérieur et un extérieur) aux dimensions du futur regard. Ici, on est à 70x70 en dimension intérieure. Petite astuce, pensez à comment vous allez démonter votre coffrage après que le béton est séché (position des clous et des vis, etc...) ca vous évitera quelques galères !

A ce stade nous arrivons au résultat suivant :

Pose d'un regard à carrelerPose d'un regard à carreler

Il ne reste alors plus qu'à poser le cadre du regard. Il est préférable de sceller le cadre avec le regard fixé, cela permet de s'assurer que l'équerrage n'est pas modifié notamment, et cela apporte de la rigidité à l'ensemble.

Pour ma part j'ai choisi un couvercle à carreler étanche en aluminium de la marque ACO, simple à manipuler car léger tant qu'il  n'est pas posé et que le béton n'est pas coulé dedans (j'y reviens après). Pratique avec une vis dans chaque angle et les poignées fournies avec. Une fois carrelé il est presque invisible.

Petit plus pour une fosse, il a un mérite il est équipé d'un joint ce qui permet d'éviter les éventuelles remontées d'odeur.

Pose d'un regard à carreler

Pour sceller, du mortier classique, on s'assure que l'on est bien de niveau et c'est parti ! (ici idem pensez à laisser l'épaisseur du carrelage autour pour amener les carreaux à fleur du cadre)

Pose d'un regard à carreler

Pour finir cette première étape, il reste à venir couler le béton dans le regard tout en gardant une épaisseur suffisante pour la pose du carrelage futur (pour ce qui me concerne j'ai gardé 2,5 cm).

J'ai ajouté un treillis de carreleur pour assurer le ferraillage et il me restait du béton fibré, donc cela ne pourra pas faire de mal cela préviendra d'éventuelles fissuration.

Pose d'un regard à carreler

Prochaine étape pose du carrelage sur et autour du regard.

Voir les commentaires

Reprise - travaux extérieurs

19 Mars 2017 , Rédigé par Florent Publié dans #jardin, #matériel, #terrasse

Comme annoncé précédemment nous allons pouvoir profiter de l’arrivée du printemps pour reprendre les travaux. En effet, nous avons finalisé le rachat du prêt immobilier et en avons profité pour financer les travaux restant.

Cela commence par l’achat de tout l’équipement de chantier nécessaire avec une première livraison par camion qui aurait nécessité trop d’aller-retour avec la remorque vu le poids. Un petit résumé rapide : 50 plaques de placo, les rails et montants qui vont avec, l’isolant, le carrelage pour la terrasse (17kg le carreau tout de même…), et les brises vues. Je détaillerai plus en détail les articles lorsque le moment de les poser sera venu J

Reprise - travaux extérieurs

Après une après-midi de boulot tout est rentré à l’abri !

Nous avons également signé les devis pour les aménagements extérieurs ainsi que le changement de la cheminée. Ceci implique donc quelques travaux préparatoires à commencer par les extérieurs, les travaux devant commencer en avril.

En premier lieu il était nécessaire de remplacer un regard d’eau pluviale qui était mal positionné depuis que l’on a réalisé l’isolation par l’extérieur (déport de 20 cm). Cela a permis de refaire quelque chose de propre en attendant la réalisation d’un bicouche autour sur le parking.

Sur la photo vous pouvez constater l’ancien regard coulé au béton qui était tout sauf fonctionnel lorsqu’on avait besoin de le soulever (une vingtaine de kilo...)

Reprise - travaux extérieursReprise - travaux extérieurs

Pour l’installation d’un regard ce n’est pas très compliqué, vous faites le trou, vous aplanissez le fond, un petit lit de sable pour niveler et vous posezJ. Pour les plus craintifs, vous pouvez aussi faire un lit de mortier

Le fourreau que l’on voit c’est le câble télécom qui avant, remontait en façade et que l’on a fait rentrer directement dans la maison au rez-de-chaussée.

Pour le raccordement du tuyau PVC, il suffit de le sceller autour du trou créé dans le regard avec un peu de mortier (désolé j'ai oublié de prendre une photo) avant de reboucher le tout !

Reprise - travaux extérieurs

Avant la venue de la pelle mécanique et afin de lui faire enlever les différentes souches que l’on ne souhaite pas garder, on fait tomber un sapin et quelques tuyas tout en faisant attention de ne pas les faires tomber chez les voisins ! A l'automne prochain on replantera une haie.

Reprise - travaux extérieurs

Dans le prochain article je vous présenterai comment réaliser un regard de fosse prêt à carreler J

Voir les commentaires

Travaux à venir

16 Décembre 2016 , Rédigé par Florent

Bientôt la suite des travaux ! En effet, nous sommes actuellement en train de renégocier nos prêts immo pour profiter des taux encore bas (dépêchez-vous, à priori ça ne va plus durer). Nous allons profiter de cela pour financer les travaux restants, notamment le changement de la cheminée, rénovation de la salle de bain, pièce de jeu du bas et les chambres qui n’ont pas encore été refaites (au moins une bonne année de travail encore. Chouette !). Un autre chantier que nous n’avions pas prévu de faire immédiatement, mais tant qu’à faire autant profiter de l’occasion c’est l’aménagement des extérieurs avec création d’une pelouse à l’arrière et réfection du parking devant.

Pour cela, plusieurs options : investir dans dumatériel BTP plus ou moins lourd (bétonnière, compacteur…) voir pourquoi pas louer. Habituellement, j’aime bien acheter le matériel, je me dis que plutôt que de payer la main d’œuvre, je finance l’outillage et comme ca après je suis tranquille. Néanmoins pour cela il faut aussi beaucoup de temps, surement aussi de l’expérience (que je n’ai pas vraiment dans ce domaine) et certaines choses ne peuvent pas être réalisées soit même car elles demandent des engins lourds, telles que la réalisation du bicouche. Parce que oui je ne vous ai pas dit, mais nous souhaitons assainir la zone de circulation et de stationnement des voitures. Comme nous souhaitons garder un esprit un peu campagne on a opté pour du bicouche (on ne s’enfonce pas comme les graviers et ça fait moins clean que l’enrobé), puis bon faut pas se leurrer c’est aussi moins cher que du « noir ».

Nous sommes actuellement en train de faire les devis, je dois avouer que je suis assez surpris, on entend régulièrement que les entreprises ont besoin de travailler, ben ça ne doit pas être la crise pour tout le monde partout, parce qu’il faut se battre pour que les entreprises daignent se déplacer ou ne serait même que nous recontacter… Mais bon on va y arriver, on ne manquera pas de vous montrer la réalisation de tout cela !

Voir les commentaires

Retour d’expérience - économies d'énergie

11 Décembre 2016 , Rédigé par Florent Publié dans #chauffage, #isolation, #economie energie

Après 3 ans dans la maison je pense qu’il est temps de faire un petit retour d’expérience concernant les différents travaux que nous avons pu réaliser dans la maison pour économiser en chauffage.

En effet, la première année, nous avons dépensé plus de 1000€ de fioul + environ 200€ de bois. Cet hiver-là, nous avons fait réaliser l’isolation par l’extérieur et le changement des fenêtres en février. Autant dire, que si nous n’avions rien fait, nous serions à plus de 1500€ de chauffage et eau chaude sur l’année.

Après 3 ans, sont venus s’ajouter à cela, l’isolation par l’intérieur de chaque pièce que nous refaisons avec environ 10cm d’isolation à l’intérieur, une meilleure étanchéité à l’air (notamment au niveau du sous-sol avec un vrai sas avec le cellier et le garage.

Alors, comme on dit souvent, le chauffage le moins cher, c’est celui que l’on ne dépense pas. Mais malgré tout, il est difficile de rendre une maison des années 70 passive. C’est pourquoi nous avons choisi d’installer des radiateurs électriques d’appoint dans les chambres (le salon et cuisine étant chauffés par la cheminée). Certains n’aiment pas le chauffage électrique, mais il a quand même un gros avantage (surtout si votre maison est très bien isolée) c’est qu’il ne demande pas grand-chose en entretien, et il est plutôt réactif.

 Afin d’optimiser son fonctionnement nous avons choisi d’installer un gestionnaire d’énergie : le Calybox 230 de chez Delta Dore. En plus d’être esthétique (contrairement à beaucoup d’autre la marque à fait un effort sur le design) celui-ci a plusieurs avantages :

  • le premier, il permet de le régler le mode jour/nuit qu’une seule fois, et donc pas besoin de régler chaque radiateur individuellement,
  • le second, il permet de piloter plusieurs zones et donc d’adapter en fonction de nos habitudes de vie,
  • le troisième, si vous partez en vacances vous définissez le nombre de jour, la production d’eau chaude s’arrête, les radiateurs se mettent en hors gel et tout ce remet en route pour votre retour
  • le quatrième, il est synchronisé sur les heures creuses et permet de caler votre production d’eau chaude dessus
  • et le dernier, il fait office de délesteur (c’est-à-dire que si vous arrivez en limite des capacité de votre abonnement électrique il coupe les radiateurs plutôt que ce soit le frigo qui saute J).

Pour nous la première année il n’était pas correctement réglé avec les heures creuses, bilan l’année suivante nous avons pu économiser encore une centaine d’euros supplémentaires ! Pour finir le prix n’est pas si élevé que cela, en effet, si vous deviez prendre un appareil différent pour chaque fonctionnalité vous vous en tireriez pour beaucoup plus cher.

Nous sommes actuellement environ à 600€ de chauffage électrique + eau chaude par an et 150€ de bois soit plus de la moitié moins que la première année (pour environ 120m² chauffés). Il est important de dire qu’en plus la surface chauffée a augmentée avec la salle de bain, l’entrée et la chambre d’ami qui n’étaient pas chauffés la première année. Alors certes c’est un gros investissement de départ, et il faudra surement plus de 20ans pour avoir un retour sur investissement… enfin… ca dépend J Ben oui parce que ce n’est pas aussi simple ! D’une part, votre maison prend de la valeur et si vous êtes amenés à la revendre vous la vendrez plus chère, d’autre part, vous gagnez énormément en confort de vie (plus de rayonnement froid des murs notamment).

Je n’ai donc qu’un conseil à vous donner, lancez vous !

Voir les commentaires
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>