Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Rénovation en Ille-et-Vilaine

Cuisine - pose du carrelage

13 Avril 2016 , Rédigé par Florent Publié dans #cuisine, #carrelage

Je profite des 2 derniers jours sans personne à la maison pour poser le carrelage dans la cuisine. Idéalement il est préférable de la poser à la fin, ca évite les risques de l'endommager, cela laisse également plus de temps à la chape de sécher mais là pour des raisons pratiques (une cuisine est pas la pièce la moins fréquentée de la maison...) le carrelage sera fait en premier.

Nous avons choisi un carrelage Artens, imitation parquet bois brun cendré effet bois Elbe. Il existe en 2 dimensions longueur 1m et 61cm. Pour nous étant donné que nous n'avons pas une planéité parfaite, on est parti sur le 61cm (moins pénible à poser aussi...).

Après avoir calculé la largeur du premier carreau au fond de la pièce pour tomber correctement avec le carrelage du salon (et surtout à cheval sur le mur qui sépare les 2 pièces) on peut attaquer.

En soit la pose n'est pas très compliqué, cela se pose presque comme un parquet classique. Afin de nous aidé, j'ai testé les "croisillons nivelant", la pièce étant très fréquentée et le moindre décalage à un bout du carreau est amplifié à l'autre bout compte tenu de la longueur.

Petite explication de l'utilisation :

Cuisine - pose du carrelage
Cuisine - pose du carrelage

Le croisillon est "perdu" après la pose puisque coincé sous le carrelage, par contre le système de vis au dessus est réutilisable. Le système est assez simple, il vient pincé tous les carreaux autour de lui au dessus et en dessous afin de s'assurer qu'ils soient au même niveau. Du coup pas de problème d'affleurement.

Je suis franchement épaté de l'efficacité, si vous avez des carreaux grande taille à poser avec des joins relativement fins, n'hésitez surtout pas, cela vous évitera des galères lors de la pose et un fini nickel.

Pour ma part, on ne l'a pas utilisé partout (pas suffisamment de croisillons) mais nous avons ciblé les endroits ou nous avions des problèmes pour ajuster les carreaux :

Cuisine - pose du carrelageCuisine - pose du carrelage
Cuisine - pose du carrelage
Cuisine - pose du carrelageCuisine - pose du carrelage

La finition est faite avec le carrelage du salon par un liseré en alu brossé et les carreaux du salon repris pour avoir une finition propre.

Le lendemain, on termine la pose par les joints, rien de sorcier, juste un peu de patience :)

Cuisine - pose du carrelage

On est franchement satisfait du résultat, on trouve le carrelage très joli avec un super rendu. Les motifs sont suffisamment divers pour ne pas avoir l'impression de voir 2 fois le même. Bref, un très bon rapport qualité prix !

Voir les commentaires

Cuisine - preparation du sol

12 Avril 2016 , Rédigé par Florent Publié dans #cuisine, #maçonnerie

Etant donné que dans la future cuisine on intègre l'ancienne entrée, l'ancienne trémie d'escalier et qu'on a élargi l'ouverture avec le salon il manquait beaucoup de carreaux de carrelage. En tout cas suffisamment pour choisir de le refaire. Avant de vous faire la surprise de celui choisit, il est nécessaire d'enlever l'ancien et de préparer le sol à sa pose.

Le carrelage existant n'est pas trop compliqué à enlevé, il est posé sur une chape sable et coller dans un bain de ciment (enfin je suppose). L'inconvénient c'est que ca ne laisse pas une surface propre et que par endroit, le sable de désagrège et laisse de beaux trous. Et je vous avoue que je n'étais pas trop motivé pour refaire toute la chape :)

Donc j'ai repris les plus gros trous au mortier, et en revanche le bout de chape manquant à l'emplacement de l'ancienne trémie est coulée.

Voici le résultat intermédiaire :

Cuisine - preparation du sol

Pour terminer, je viens couler un ragréage sur l'ancienne chape afin de lisser un minimum le sol et éviter que le sable ne vienne quand on collera le carrelage. Le sol n'est pas nickel, mais ce sera bien suffisant, les quelques irrégularités restantes seront rattrapées par la colle à carrelage :

Cuisine - preparation du sol
Voir les commentaires

Cuisine - ouverture dans le mur

8 Avril 2016 , Rédigé par Florent Publié dans #maçonnerie, #cuisine

On poursuit en profitant de l'absence de tout le monde à la maison pour faire de la poussière en agrandissant le passage qui existe entre la cuisine et le salon.

L'idée c'est de passer d'une simple porte de 73cm de large à une grande ouverture de 180cm. Le Hic, c'est que ce n'est pas de la simple cloison brique mais du parpaing de 10cm qui est "à moitié" porteur étant donné qu'il soutien la structure bois du plafond en brique.

Donc il faut prévoir la pose d'une poutre pour le linteau, ca tombe bien on avait anticipé le coup il y a longtemps... On a gardé une poutrelle béton de l'entrée lorsque l'on a créé la trémie du nouvel escalier (c'était il y a 3 ans mais toujours important d'anticiper et prévoir quand on se lance dans un chantier de rénovation...).

L'opération se déroule en plusieurs phase, la première c'est découper à la disqueuse (que d'un coté pour éviter de mettre trop de poussière dans le salon) le mur. Et à la Hilti, l'emplacement de la poutre réalisé.

Petite difficulté de l'exercice, au dessus de l'ancienne porte (soit à peut prêt la moitié de l'ouverture) un linteau béton ferraillé avait été posé, ce n'est donc pas du parpaing et c'est vraiment plus pénible à casser :

Cuisine - ouverture dans le mur

Etant donné que le mur ne porte pas grand chose, j'ai pris le risque (très limité quand même) de ne pas étayé et de laisser le moins temps possible l'ouverture sans la poutre. Donc une fois le trou terminé, je mets en place la poutre.

Cuisine - ouverture dans le mur

Pour finir, la poutre est scellée au mortier et le bout de cloison démoli. Un beau tas de gravats à évacuer ! :)

Cuisine - ouverture dans le mur
Cuisine - ouverture dans le mur

Et ouf ! ça tient :D c'est agréable, la luminosité traverse maintenant les 2 pièces.

Voir les commentaires

Cuisine - suppression de la trémie

6 Avril 2016 , Rédigé par Florent Publié dans #maçonnerie, #escalier, #cuisine

Ca y est avec l'arrivée du printemps nous attaquons LE chantier de l'année, à savoir la rénovation de la cuisine. Sauf qu'il ne s'agit pas d'un simple démontage de meuble pour en remettre des plus récents, cela serait trop simple.

En effet, au préalable il y a l'ancienne trémie d'escalier qui menait au sous-sol à combler, une ouverture à réaliser avec le salon (ou à agrandir en tout cas) et une cloison à déplacer (celle qui se trouve entre la cuisine et la salle de bain afin d'agrandir cette dernière).

Bref, la première étape est donc de couler un bout de dalle pour combler l'ancienne trémie. Une reprise de fer à béton de 10mm est faite avec du scellement chimique et un ferraillage est préparé afin d'éviter toute fissure future.

En revanche le ferraillage n'est pas pris dans le mur extérieur, en effet, si jamais la dalle devait travailler et se dilater, je préfère que la fissure apparaisse le long du mur (derrière le placo).

En photo la mise en place du ferraillage et de la bache de protection :

Cuisine - suppression de la trémie
Cuisine - suppression de la trémie

Il ne reste alors plus qu'à couler la dalle, pour la surface j'avais un temps hésité à récupérer une bétonnière mais en réalité, une grande poubelle et un peu d'huile de coude on permis d'en venir à bout en une matinée. La dalle fait la même épaisseur que le reste de la maison à savoir 7 cm, par dessus viendra une chape.

Cuisine - suppression de la trémie
Voir les commentaires