Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Rénovation en Ille-et-Vilaine

Cloison de séparation du garage

30 Septembre 2014 , Rédigé par Florent Publié dans #placo, #isolation

Avant l'arrivée des premiers froids de l'hiver (quoique certains matin ont commencé à être frais) on a mis en place la séparation entre le garage et le futur cellier/buanderie. Ca permet d'éviter que le froid qui rentre dans le garage (du aux 2 portes traversantes) vieilles et pas étanches à l'air ne se propage dans tout le rez-de-chaussée.

Donc mise en place d'une ossature en rail métallique, fixation de la porte isothermique et après pose de l'isolant :

Cloison de séparation du garage
Cloison de séparation du garage

Le placo est posé coté garage avec une épaisseur de cloison de 20 cm (en gros on prend tout l'encadrement de l'ancienne porte de garage). De l'autre côté pour le moment cela restera en l'état il faudra avant de finir que l'on passe toute la plomberie qui servira pour les WC, buanderie, évier dans le garage et robinet extérieur.

Voir les commentaires

Travaux du rez-de-chaussée suite

29 Septembre 2014 , Rédigé par Florent Publié dans #placo, #chambre, #salle de bain, #rez-de-chaussée

Après avoir débarrassé l'ensemble des gravats on peut entreprendre la reconstruction. On commence par le plafond avec la pose des suspentes dans les hourdis pour fixer les fourrures et on peut enchainer par la pose de l'isolant.

Quelques photos avec la pose de la laine de verre réalisée à moitié. Cela vous permet de voir le détail de la pose :)

Travaux du rez-de-chaussée suite
Travaux du rez-de-chaussée suiteTravaux du rez-de-chaussée suite
Travaux du rez-de-chaussée suiteTravaux du rez-de-chaussée suite

Quelques petites précisions, les suspentes sont fixées entre les hourdis (et pas entre la poutrelle et hourdis comme on peut le voir souvent) en effet je trouve cela beaucoup plus pratique et tout aussi solide. Par ailleurs les hourdis sont souvent espacés entre eux mais pas avec les poutrelles.

Une fois le coup de main pris cela va assez vite, un laser au bon niveau pour les alignés, on aplatit un peu les griffes pour que ca rentre plus facilement et après avec l'aide de la cale fournie on vient l'enfoncer entre les 2 hourdis. Pour les aligner on tends une ficelle entre les 2 extrémités (fixés forcément en premier).

Pour la laine de verre, pas bien compliqué, pour ma part pour l'aider à tenir je mettais des chutes de fourrures provisoires le temps de tout fixer et après je remplacer par la fourrure définitive. Si des fois la laine de verre ne tient pas, je viens mettre une petite ficelle pour la maintenir entre 2 fourrures.

Pour terminer sur les photos si vous êtes attentifs vous constatez qu'il y a un tube PVC diam.125 qui traverse au plafond, c'est la réservation pour amener l'air frais de l'extérieur vers la cheminée du salon (tant qu'à faire si on peut éviter d'avoir à tout casser plus tard...). Un peu pénible à percer dans le mur mais on finit par y arriver.

Concernant les suites du jardin pour le moment c'est en stand-by, nous avons trouvé un nid de guêpe enterré derrière la cuve, nous ne pouvons donc pas finir de la déterrer et de préparer le potager. Normalement d'ici un mois, avec l'arrivée de l'hiver elle devraient finir par disparaitre il va donc falloir patienter (j'ai essayé de l'enterrer mais ca n'a pas l'air bien efficace...).

Voir les commentaires

Suppression des fondations de la serre

8 Septembre 2014 , Rédigé par Florent Publié dans #jardin

Après 6 mois restées en l'état dans le jardin, j'ai pris mon courage à 2 mains afin de préparer le jardin pour le printemps prochain. En effet, cette année nous avions décidé de ne pas nous en occuper, mais l'année prochaine nous aimerions bien quand même pouvoir faire notre potager. Et pour ça, il faut d'abord supprimer ces "supers" fondations.

Suppression des fondations de la serre

Bon comme je ne le sentais pas avec le matériel disponible dans le garage, nous avons investi dans un brise béton. De marque Mac Allister (en réalité la marque Castorama), développant plus de 40 joules il s'est montré d'une efficacité redoutable.

Mis à part les 20 et quelques kilos, le seul regret est de ne pas l'avoir acheté plus tôt pour faire sauter notamment les fondations du barbecue.

Si vous avez un certain volume de béton à faire sauter je vous le recommande (pour un prix raisonnable et garanti 2 ans) !

Bref, après une douzaine d'heure cumulée, et environ 3 tonnes de béton brassées (et cassées) ces fondations ne sont plus qu'un lointain souvenir !!! Lointain... pas tout à fait, car il reste encore à remblayer avec la terre à côté qui servait à recouvrir la cuve fioul, à passer le motoculteur et niveler pour avoir un terrain correct pour nos plantations 2015 :)

Suppression des fondations de la serre
Suppression des fondations de la serre
Voir les commentaires

Chauffage - Bilan après 1 an

8 Septembre 2014 , Rédigé par Florent Publié dans #chauffage

Voilà 1 an que nous avons remplacé le chauffage, et la production d'eau chaude en passant du fioul à l'électrique. Même si il est encore trop tôt pour en tirer des généralités nous pouvons déjà constater un certain nombre d'éléments.

En effet, sur un an nous avons consommé 4640 kWh en électricité pour nous chauffer et produire l'eau chaude. Nous avons pris comme référence pour tout ce qui est consommation usuelle (éclairage, ordinateurs...) ce que nous avons consommé l'année précédente, puisque nous chauffions au fioul). A cela il est nécessaire d'ajouter la consommation de bois, que l'on peut estimer à environ 2 stères de bois soit environ 3200 kWh en chauffage bois.

La consommation totale pour le chauffage et l'eau chaude s'élève donc à 7840 kWh, soit un ratio de 78 kWh/m²/an.

Chauffage - Bilan après 1 an

Si l'on cherche à se placer dans les classes énergétiques actuelles la maison serait en B. Toutefois, ce serait trop simple :) En effet, les classes énergétiques sont basées sur la consommation des 3 dernières années et l'hiver dernier ayant été très doux, les résultats doivent être un peu faussés.

Malgré tout cela, grâce à l'isolation de la maison, le changement des menuiseries et du système de chauffage nous avons réduit de moitié notre coût en chauffage.

De plus, si l'on tient compte du fait, que l'on a un peu tâtonné pour régler la programmation du chauffage au début, qu'il restait l'ancienne porte à changer à l'étage (et qui faisait vraiment courant d'air) mais aussi, que le cellier au rez-de-chaussée qui servira de sas dans l'entrée pour éviter que tout le froid du garage ne passe dans l'entrée, nous avons bon espoir de diminuer encore significativement la consommation.

On vous donne donc rendez-vous dans un an pour un nouveau bilan :)

Voir les commentaires